Accueil du site > 10, 2006. Science et littérature II > Science et littérature (II) > Les représentations scientifiques dans la poésie de John Donne : Satire et (...)

Zohra Rahmouni

Université de Nice – Sophia Antipolis


Les représentations scientifiques dans la poésie de John Donne : Satire et Imaginaire

 


Résumé / Abstract


Cette étude se propose d’étudier les croisements entre les sciences et la satire dans la poésie de John Donne. L’émergence de la « nouvelle science » au début du XVIIe siècle favorise la multiplication de nouveaux motifs poétiques. Donne demeure sceptique face aux assauts de la modernité, mais il puise volontiers dans des domaines scientifiques tels que l’astronomie, la géométrie, la médecine, voire l’alchimie. Les sciences sont vivement dénoncées, notamment dans le « Second Anniversaire » (1612), ou encore dans sa satire polémique, Ignatius His Conclave (1611). Le traitement satirique est d’autant plus subtil chez le poète qu’il subvertit l’image scientifique et la transforme en outil satirique. Inversement, la satire elle-même peut se lire comme un outil de représentation spéculaire, notamment dans le conceit qui opère un effet de loupe sur certains phénomènes. Le poète nous sensibilise à l’impossibilité de connaître le monde rationnellement en nous en offrant une représentation imaginaire.

This essay focuses on the interactions between sciences and satire in John Donne’s poetry. The emergence of « new science » in the early 17th century entailed the creation of new poetic images. Donne remains sceptical towards those modern ideas, and yet he often borrows scientific images from astronomy, geometry, medicine, or even alchemy. Sciences are ironically denounced, notably in « The Second Anniversary » (1612), or more specifically in his polemical satire, Ignatius His Conclave (1611). The satirical treatment is all the more subtle in the poems as Donne subverts the scientific image and turns it into a satirical tool. Conversely, satire itself can be considered as a mirroring tool in the representational process. The conceit, for instance, is most illustrative as it works as a magnifying glass. The poet explains that it is impossible to know the world by means of reason, imagination being the only way to grasp it.

L’auteur


Zohra Rahmouni, agrégée d’anglais, est ATER à l’université de Nice – Sophia Antipolis. Elle prépare actuellement une thèse sous la direction du professeur Margaret Llasera sur « Les représentations de l’amour dans la poésie de John Donne », dont la soutenance est prévue en 2007.



Pour citer l'article :

Zohra Rahmouni, « Les représentations scientifiques dans la poésie de John Donne : Satire et Imaginaire  », Études Épistémè, 10, 2006. Science et littérature II, Science et littérature (II), p. 25-42.

URL: http://revue.etudes-episteme.org/spip.php?article102


Mentions légales
La consultation et la reproduction de cette page est soumise à la législation française en vigueur. Le droit de la propriété intellectuelle s'applique. Cette page est la propriété exclusive de l'éditeur. Toute exploitiation commerciale est interdite. La reproduction à usage scientifique ou pédagogique est seule autorisée, à condition de mentionner précisément les références de l'article (auteur, titre de la publication, date, éditeur).

La revue Etudes Epistémè est éditée par l'association Etudes Epistémè, Institut du Monde Anglophone, 6 rue de l'Ecole de Médecine, 75 006 Paris
Directeur de publication: Gisèle Venet
Rédacteur en chef : Line Cottegnies
Rédacteur en chef associé : Christine Sukic



Études Épistémè,
10, 2006. Science et littérature II

Table

Science et littérature (II)

| | Table générale | Suivre la vie du site