Accueil du site > 3, 2003. Pastorale et mélancolie > Pastorale et mélancolie (XVIe - XVIIIe siècles) > Sir Calidore, Melibee et Colin Clout : mélancolie et émergence de la voix du (...)

Nathalie Fauré

Sir Calidore, Melibee et Colin Clout : mélancolie et émergence de la voix du poète dans The Faerie Queene d’Edmund Spenser, Livre VI, chants 9 et 10

 


Résumé / Abstract


Towards the end of the 1590s, pastoral writing as a genre is used as a humanistic medium for a metaphysical quest for salvation in this world. The descriptive and narrative pauses in cantos 9 and 10 of Book VI of The Faerie Queene are reflections of an introspective drive in the epic flow of the romance - the poet pauses to reflect on the contemporary colonial policy led in Ireland as well as on the nature of the courtly knight. Such are the « tapestries » or descriptive pauses in the storia offered to Calidore by the two shepherds Melibee and Colin Clout, which belong to what Paul Alpers described as « Spenser’s late pastorals ». In these two cantos, the narrative becomes reflexive, as the voices melt into one, that of the poet obviously torn between his life at Court and his political life in Ireland. This article will focus on the motives of the poet, both philosophical, political and aesthetic, in particular through a study of the unexpected turn of Book VI. As will be apparent, Spenser adopts here a melancholy and dramatic style, which I claim could be called effeminate. Through this mode of writing emerges his paradoxical attachment to a court-life he knows is corrupt and artificial, while his depiction of the shepherds’ rural life is tinged with a melancholy nostalgia for an Edenic life which is no more.

L’auteur


Enseignante titulaire PRCE pour l’année 2002-2003 à l’IUT de Figeac (Université de Toulouse II Le Mirail), Nathalie Fauré est rattachée au CAS Cultures Anglo-Saxonnes à l’Université de Toulouse II Le Mirail. Elle est l’auteur d’une thèse portant sur « La représentation chez Spenser : le motif de l’arbre dans le livre III de The Faerie Queene ». Elle a fait plusieurs communications couvrant des domaines assez divers, des études spensériennes à la littérature, la rhétorique, les arts figuratifs du Moyen Âge et de la Renaissance en portant une attention toute particulière à l’étude des genres littéraires, en particulier ceux de la fin du XVIe siècle en Angleterre.



Pour citer l'article :

Nathalie Fauré, « Sir Calidore, Melibee et Colin Clout : mélancolie et émergence de la voix du poète dans The Faerie Queene d’Edmund Spenser, Livre VI, chants 9 et 10 », Études Épistémè, 3, 2003. Pastorale et mélancolie, Pastorale et mélancolie (XVIe - XVIIIe siècles), p. 108-123.

URL: http://revue.etudes-episteme.org/spip.php?article36


Mentions légales
La consultation et la reproduction de cette page est soumise à la législation française en vigueur. Le droit de la propriété intellectuelle s'applique. Cette page est la propriété exclusive de l'éditeur. Toute exploitiation commerciale est interdite. La reproduction à usage scientifique ou pédagogique est seule autorisée, à condition de mentionner précisément les références de l'article (auteur, titre de la publication, date, éditeur).

La revue Etudes Epistémè est éditée par l'association Etudes Epistémè, Institut du Monde Anglophone, 6 rue de l'Ecole de Médecine, 75 006 Paris
Directeur de publication: Gisèle Venet
Rédacteur en chef : Line Cottegnies
Rédacteur en chef associé : Christine Sukic



Études Épistémè,
3, 2003. Pastorale et mélancolie

Table

Pastorale et mélancolie (XVIe - XVIIIe siècles)

| | Table générale | Suivre la vie du site