Accueil du site > 4, 2003. Pastorale(s) II > Pastorale(s) II : Passages > La traduction anglaise du Pastor Fido de Guarini par Richard Fanshawe (...)

Line Cottegnies

La traduction anglaise du Pastor Fido de Guarini par Richard Fanshawe (1647) : quelques réflexions sur la naturalisation

 


Résumé / Abstract


Résumé français. On peut s’étonner de l’intérêt durable que semble susciter en Angleterre au cours du 17e siècle le Pastor fido, que l’on peut mesurer par le nombre de rééditions des deux traductions — celle, attribuée à Dymocke, de 1602 (une réédition), et celle qui la supplante, œuvre de Richard Fanshawe (1647, cinq rééditions) —, ainsi que par la persistance des allusions à Guarini. jusque chez Steele ou chez Pope. La clé de cet intérêt réside partiellement dans l’effort d’adaptation ou de « naturalisation » des deux traductions. Cet article a pour objectif de mettre en évidence la spécificité de la traduction de Fanshawe, mise en regard avec celle de 1602. Comme on le verra, l’entreprise de naturalisation tient en deux points, la « politisation » du Pastor fido dans le contexte de la guerre civile et l’adaptation de l’esthétique de Guarini à celle de la poésie de cour qui s’écrit à cette période. Fanshawe fait du Pastor fido un texte résolument baroque, nourri d’influences continentales, en le traduisant dans l’idiome de la poésie « cavalière » de la période, imposant une série de gauchissements au texte source. Paradoxalement, la faveur dont jouit Guarini après 1647 pourrait être liée à cette inscription dans une esthétique courtisane clairement marquée comme appartenant au passé, et qui met à distance les conventions de la pastorale dramatique parce qu’elles n’ont déjà plus cours au milieu du 17è siècle. C’est ainsi que le Pastor fido hérite d’un statut paradoxal de texte de passage, maillon intermédiaire, peut-être, pour expliquer la diffusion tardive d’un goût baroque en Angleterre.
Résumé anglais. « The Translation of Guarini’s Il Pastor fido (1647) by Richard Fanshawe : some reflections on naturalisation »
This paper purports to enquire into the enduring popularity of Guarini’s Il Pastor fido all through the seventeenth century. It focusses more particularly on Richard Fanshawe’s 1647 translation, which superseded a 1602 anonymous translation and went through six editions in a century. As will be apparent, its success is linked with its politics of naturalization. First, Fanshawe politicized the pastoral by using the paratext as a way of suggesting an allegorical, political reading of the play ; but he also naturalized the play by adapting it for his Caroline readers. Thus, he translated it into the poetic idiom current at the time he was writing and turned it into a baroque work. This essay focusses on a few of the strategies of naturalization he used to turn the work into a Cavalier pastoral which distanced itself with the very conventions of the genre. Paradoxically, it is this naturalization which could explain the endurance of the work : the Pastor fido might thus have been immortalized not as what it was, a late sixteenth-century pastoral drama, one of the first of the genre, but as a baroque, Caroline work — which would have appeared slightly outdated by 1660, but would still have had its appeal for a Restoration.

L’auteur


Professeur à l’Université de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. A publié un ouvrage sur les poètes cavaliers, L’Éclipse du regard : la poésie anglaise du baroque au classicisme (1625-1660) (Genève : Droz, 1997) et un recueil d’articles, en co-édition, avec Nancy S. Weitz, Authorial Conquests : Essays on Genre in the Writings of Margaret Cavendish (Madison, Teaneck : Fairleigh Dickinson University Press ; Londres : Associated University Presses, 2003). En préparation : l’édition et la traduction d’Henry VI de Shakespeare pour la Pléiade.



Pour citer l'article :

Line Cottegnies, « La traduction anglaise du Pastor Fido de Guarini par Richard Fanshawe (1647) : quelques réflexions sur la naturalisation », Études Épistémè, 4, 2003. Pastorale(s) II, Pastorale(s) II : Passages, p. 30-49.

URL: http://revue.etudes-episteme.org/spip.php?article41


Mentions légales
La consultation et la reproduction de cette page est soumise à la législation française en vigueur. Le droit de la propriété intellectuelle s'applique. Cette page est la propriété exclusive de l'éditeur. Toute exploitiation commerciale est interdite. La reproduction à usage scientifique ou pédagogique est seule autorisée, à condition de mentionner précisément les références de l'article (auteur, titre de la publication, date, éditeur).

La revue Etudes Epistémè est éditée par l'association Etudes Epistémè, Institut du Monde Anglophone, 6 rue de l'Ecole de Médecine, 75 006 Paris
Directeur de publication: Gisèle Venet
Rédacteur en chef : Line Cottegnies
Rédacteur en chef associé : Christine Sukic



Études Épistémè,
4, 2003. Pastorale(s) II

Table

Pastorale(s) II : Passages

| | Table générale | Suivre la vie du site