Accueil du site > 6, 2004. Le voyage du texte > Les sonnets de Shakespeare > Shakespeare en miroir : Pierre Jean Jouve

Patrick Hersant

Shakespeare en miroir : Pierre Jean Jouve

 


Résumé / Abstract


Que vaut la traduction des sonnets de Shakespeare par Pierre Jean Jouve ? Le présent article se propose d’étudier les proses poétiques de Jouve (1955) au moyen de l’analyse bermanienne. Dans Pour une Critique des traductions (1995), Antoine Berman offre une méthode dont nous avons choisi de suivre toutes les étapes : lecture pré-analytique de la traduction, relevés stylistiques systématiques, typologie du discours poétique, mise au jour de la position traductive de Jouve, de son projet de traduction et de son « horizon de traducteur ». Chaque étape est l’occasion d’analyser, parfois très en détail, ce que la langue de Jouve doit à celle de Shakespeare, mais aussi ce que la poétique de Jouve-poète suggère ou impose aux textes de Jouve-traducteur.

Pierre Jean Jouve translated Shakespeare’s sonnets in 1955. The present paper tries to determine what this famous translation is worth, using Antoine Berman’s conceptual model as described in Pour une Critique des Traductions (1995). Starting with the pre-analytic reading of the translation, we then proceed to systematically list stylistic features in both the original and the translation, before describing Jouve’s « translational stance » and « horizon ». It appears that Jouve’s own poetics greatly influence, for better or worse, his work as a translator.

L’auteur


Patrick Hersant est maître de conférences à l’université de Paris 8, où il enseigne notamment la poésie britannique contemporaine. Auteur d’une thèse sur la poésie de Geoffrey Hill, il a établi, traduit et préfacé avec Jean-Yves Masson une Anthologie de la poésie irlandaise du XXe siècle (Verdier), traduit Philip Sidney (Éloge de la poésie, Belles Lettres), F. S. Fitzgerald (Mille et un Navires, Belles Lettres) et R . L. Stevenson (Le Dynamiteur et Le Grand Bluff, Gallimard).



Pour citer l'article :

Patrick Hersant, « Shakespeare en miroir : Pierre Jean Jouve », Études Épistémè, 6, 2004. Le voyage du texte, Les sonnets de Shakespeare, p. 16-24.

URL: http://revue.etudes-episteme.org/spip.php?article53


Mentions légales
La consultation et la reproduction de cette page est soumise à la législation française en vigueur. Le droit de la propriété intellectuelle s'applique. Cette page est la propriété exclusive de l'éditeur. Toute exploitiation commerciale est interdite. La reproduction à usage scientifique ou pédagogique est seule autorisée, à condition de mentionner précisément les références de l'article (auteur, titre de la publication, date, éditeur).

La revue Etudes Epistémè est éditée par l'association Etudes Epistémè, Institut du Monde Anglophone, 6 rue de l'Ecole de Médecine, 75 006 Paris
Directeur de publication: Gisèle Venet
Rédacteur en chef : Line Cottegnies
Rédacteur en chef associé : Christine Sukic



Études Épistémè,
6, 2004. Le voyage du texte

Table

Les sonnets de Shakespeare

La réception de l’Aminta du Tasse en France et en Angleterre

Varia

| | Table générale | Suivre la vie du site