Accueil du site > 6, 2004. Le voyage du texte > Varia > Imaginaire alimentaire et maladie dans The Journal of a Voyage to Lisbon de (...)

Nathalie Bernard

Imaginaire alimentaire et maladie dans The Journal of a Voyage to Lisbon de Henry Fielding (1755)

 


Résumé / Abstract


L’expérience de Henry Fielding en tant que magistrat et journaliste a profondément influencé son dernier ouvrage, The Journal of a Voyage to Lisbon. Se sachant condamné par la maladie, le romancier renonça à l’écriture de fiction et produisit un récit historique qui se voulait d’intérêt public et dont le but explicite consistait à réformer les lois relatives au trafic maritime anglais. Les ambitions didactiques revendiquées dans la préface du Journal semblaient distinguer le texte des récits de voyage imaginaires ainsi que des comptes rendus anecdotiques privilégiant les détails du voyage. On peut néanmoins légitimement se demander si les éléments sélectionnés par Fielding servent véritablement le projet didactique affiché. Les très nombreuses références à la nourriture qui émaillent le récit incitent le lecteur à penser que la sélection opérée par Fielding au cours de l’élaboration du Journal relève davantage de ses obsessions personnelles que de l’intérêt public revendiqué par le texte.

Fielding’s last work, The Journal of a Voyage to Lisbon, was deeply influenced by the author’s experience as a magistrate and journalist. Knowing that he was dying, the former novelist renounced fiction and produced a historical narrative for the public good, the official purpose of which was to bring about a reform of England’s maritime laws. The didactic ambition claimed in the preface of the Journal seemed to guarantee that the narrative would differ from extravagant travel-books and trivial anecdotes about the minutiae of the journey. Yet one wonders whether the material selected by Fielding really serves the Journal’s purported didacticism. The numerous references to food throughout the narrative lead the reader to consider that Fielding’s selection for the Journal may have more to do with individual obsessions than with the alleged public interest.

L’auteur


Nathalie Bernard est agrégée d’anglais et a consacré son mémoire de DEA aux liens entre récit de fiction et récit référentiel, autorité et auctorialité dans Amelia et The Journal of a Voyage to Lisbon de Henry Fielding. Allocataire à l’Université d’Aix-Marseille I, elle entame une thèse portant sur l’autobiographie et l’autoportrait dans la littérature anglaise du XVIIIème et du XIXème siècles.



Pour citer l'article :

Nathalie Bernard, « Imaginaire alimentaire et maladie dans The Journal of a Voyage to Lisbon de Henry Fielding (1755) », Études Épistémè, 6, 2004. Le voyage du texte, Varia, p. 155-174.

URL: http://revue.etudes-episteme.org/spip.php?article62


Mentions légales
La consultation et la reproduction de cette page est soumise à la législation française en vigueur. Le droit de la propriété intellectuelle s'applique. Cette page est la propriété exclusive de l'éditeur. Toute exploitiation commerciale est interdite. La reproduction à usage scientifique ou pédagogique est seule autorisée, à condition de mentionner précisément les références de l'article (auteur, titre de la publication, date, éditeur).

La revue Etudes Epistémè est éditée par l'association Etudes Epistémè, Institut du Monde Anglophone, 6 rue de l'Ecole de Médecine, 75 006 Paris
Directeur de publication: Gisèle Venet
Rédacteur en chef : Line Cottegnies
Rédacteur en chef associé : Christine Sukic



Études Épistémè,
6, 2004. Le voyage du texte

Table

Les sonnets de Shakespeare

La réception de l’Aminta du Tasse en France et en Angleterre

Varia

| | Table générale | Suivre la vie du site