Accueil du site > 9, 2006. Baroque/s et maniérisme/s littéraires > Actes du colloque > Tonner contre la tyrannie du verbe : spectacles baroques et discours (...)

Jean-Claude Vuillemin

Pennsylvania State University


Tonner contre la tyrannie du verbe : spectacles baroques et discours classiques ?

 


Résumé / Abstract


Il convient de se déprendre de l’opposition radicale qu’une historiographie littéraire partiale et partielle a construite entre une dramaturgie française dite « baroque » et un théâtre prétendument « classique ». Alors que le spectacle serait l’un des principaux ingrédients d’un théâtre baroque visant à la satisfaction des sens, le théâtre classique reposerait sur la mise en scène d’un discours rationnel parfaitement maîtrisé dont l’objectif serait la satisfaction de l’esprit. S’il existe bien deux types de dramaturgie qui diffèrent par les moyens mis en œuvre, les résultats escomptés sur le public sont en revanche parfaitement identiques. Dans les deux cas c’est l’émotion qui prime, que celle-ci résulte de la rhétorique merveilleuse de la scène ou de la force éloquente du verbe. Contrairement au préjugé de cérébralité abusive, la dramaturgie « classique » a toujours été amenée à peser sur l’affectivité intense de son public. Beaucoup moins intellectuel qu’éminemment sensuel, le discours « classique » se révèle en définitive très proche du spectacle « baroque ».

One must deconstruct the strict opposition elaborated by a biased literary historiography between “baroque” and “classical” French drama. While baroque drama would presumably resort to visual effects in order to please the senses, it has been assumed that classical drama was to enlighten the mind through the staging of a well-organized rational discourse. If we have indeed two types of theater differing in the material they both used, their impact on the audience remained similar. In both cases, they aimed to trigger deep emotions in the audience : either as a result of the rhetoric of the stage, or through the eloquent and powerful word. Contrary to popular belief, classical drama has always been eager to impact its highly emotional audience. Far less intellectual than sensual, “classical” discourse proves thus to be surprisingly close to “baroque” display.

L’auteur


Jean-Claude Vuillemin est professeur de littérature française dans le Department of French and Francophone Studies de la Pennsylvania State University, où il enseigne également des cours de théorie et de critique littéraires. Auteur de nombreux articles consacrés à la problématique baroque et au théâtre français du XVIIe siècle, il a publié un ouvrage sur la dramaturgie de Jean Rotrou, Baroquisme et théâtralité, et est associé à plusieurs centres de recherche, dont en particulier l’équipe “Textes dramatiques du XVIIe siècle” (Sorbonne, Paris-IV) qui travaille actuellement à la production d’une édition critique du théâtre complet de Rotrou.



Pour citer l'article :

Jean-Claude Vuillemin, « Tonner contre la tyrannie du verbe : spectacles baroques et discours classiques ? », Études Épistémè, 9, 2006. Baroque/s et maniérisme/s littéraires, Actes du colloque, p. 307-329.

URL: http://revue.etudes-episteme.org/spip.php?article91


Mentions légales
La consultation et la reproduction de cette page est soumise à la législation française en vigueur. Le droit de la propriété intellectuelle s'applique. Cette page est la propriété exclusive de l'éditeur. Toute exploitiation commerciale est interdite. La reproduction à usage scientifique ou pédagogique est seule autorisée, à condition de mentionner précisément les références de l'article (auteur, titre de la publication, date, éditeur).

La revue Etudes Epistémè est éditée par l'association Etudes Epistémè, Institut du Monde Anglophone, 6 rue de l'Ecole de Médecine, 75 006 Paris
Directeur de publication: Gisèle Venet
Rédacteur en chef : Line Cottegnies
Rédacteur en chef associé : Christine Sukic



Études Épistémè,
9, 2006. Baroque/s et maniérisme/s littéraires

Table

Actes du colloque

Varia

| | Table générale | Suivre la vie du site