Accueil du site > 1, 2002. Représentation des passions

1, 2002. Représentation des passions

La représentation des passions en France et en Angleterre (XVIIe - XVIIIe siècles)

Au XVIIe siècle, les passions sont un enjeu majeur aussi bien dans le champ de la philosophie que dans celui des arts et de la littérature. Au croisement de la physiologie et de la morale, la doctrine des passions est la pierre angulaire de toute philosophie érigée en système ; c’est pourquoi il n’est pas un auteur qui ne soit amené à composer son traité des passions : Coëffeteau et Senault, mais aussi, surtout, Descartes et Malebranche, contribuent à dessiner, en France, une géographie nouvelle de la passion qui innervera tout le classicisme. De l’autre côté de la Manche, l’Angleterre est aussi un grand pays de l’anatomie morale, genre illustré aussi bien par Burton que par Hobbes qui, dans sa théorie controversée des passions, met en avant la prééminence de l’amour-propre (self-interest).

... (Lire la suite)
| | Table générale | Suivre la vie du site